30 ans de l'implant cochléaire: l'Hôtel-Dieu de Québec, un pionnier

Le Dr Pierre Ferron en compagnie de Marie-Andrée Boivin, qui a été le premier enfant en 1987 à recevoir un implant cochléaire, et du couple Simard-Taillefer - Le Soleil, Érick Labbé

René Simard et Marie-Josée Taillefer étaient à Québec, vendredi, pour souligner le 30e anniversaire de la première chirurgie au Canada d'un implant cochléaire et qui a été réalisée par le Dr Pierre Ferron à L'Hôtel-Dieu de Québec. Leurs deux enfants ont bénéficié de cette avancée technologique peu avant l'âge de cinq ans.

«Olivier et Rosalie étaient des grands sourds de naissance. Avec l'implant, ils ont appris à entendre, à parler, à lire, à écrire. Ils sont allés au cégep. Olivier a terminé son cours en électronique et Rosalie a fait son bac en arts visuels à l'UQAM», a raconté, vendredi, Marie-Josée Taillefer, en marge du troisième colloque québécois sur l'implant cochléaire.

Depuis 30 ans, plus de 1600 personnes ont reçu un implant pour entendre pour la première fois de leur vie ou pour entendre de nouveau.

Ces années-ci, environ 185 personnes, dont des poupons, se font opérer chaque année pour un implant à l'oreille. L'Hôtel-Dieu de Québec est le seul centre hospitalier au Québec à offrir la chirurgie pour insérer un implant dans l'oreille.

Chez un poupon

Dernièrement, le Dr Richard Bussières a inséré un dispositif dans l'oreille d'un bébé de quatre mois et demi qui avait fait une méningite.

«Le problème après une méningite, c'est que l'intérieur de la cochlée peut commencer à s'ossifier. Si on attend, on ne pourra pas insérer d'implant.

Une méningite peut amener une surdité permanente et profonde et c'est comme une urgence d'implanter des deux côtés», a expliqué le chirurgien.

Au cours des dernières années, les indications pour une telle opération ont été élargies. On l'offre maintenant aux personnes qui ne sont pas complètement sourdes.

L'implant est un petit dispositif qui est inséré dans l'oreille interne. Il envoie des signaux au cerveau par la stimulation du nerf auditif par de petites impulsions électriques. L'implant est toutefois peu efficace dans des endroits bruyants.

S'entraîner à reconnaître les sons

Les personnes implantées doivent suivre un entraînement de plusieurs semaines pour reconnaître les sons. À Québec, cette formation est donnée à l'ex-Centre François Charron, ou l'Institut de réadaptation en déficience physique.

En plus de remercier le Dr Ferron, René Simard a eu des bons mots à l'endroit de Pauline Marois pour son appui au programme de l'implant cochléaire du temps où elle était ministre de la Santé à la fin des années 90.



Voir aussi : 

Vues : 30

Commenter

Vous devez être membre de Espace Francosourd pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Espace Francosourd

À propos

Francosourd a créé ce réseau Ning.
DERNIÈRES OFFRES D’EMPLOIS
SUR SOURDEF.NET

DERNIÈRES FORMATIONS
SUR SOURDEF.NET


Alphabet LSQ

PUBLICITÉ

© 2018   Créé par Francosourd.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation