Les jeunes ont des comportements à risque pour leur audition


MONTRÉAL – De plus en plus de jeunes ont des comportements qui les mettent à risque de souffrir de problèmes auditifs à l’âge adulte, s’inquiète la docteur Sylvie Hébert, présidente de l’organisme Acouphènes Québec.

Le nombre de consultations effectuées par des jeunes qui écoutent de la musique par le biais d’écouteurs a plus que doublé au cours des dix dernières années, souligne l’organisme dont la mission est d’éduquer et soutenir les personnes aux prises avec des problèmes auditifs.

À l’occasion du mois de l’ouïe et de la communication, qui est souligné durant le mois de mai, Mme Hébert prévient qu’une fois que les cellules ciliées — c’est-à-dire les cellules qui nous permettent d’entendre — sont détruites, les dommages sont irréversibles.

Les jeunes oreilles qui sont exposées à des sons qui dépassent les 85 décibels ont donc plus de risques de souffrir d’acouphènes à l’âge adulte.

Ce problème est d’ailleurs déjà bien répandu dans la population. De 10 à 15 pour cent des Québecois ont des acouphènes, soutient Mme Hébert, qui est également professeure à l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal.

Mais ce ne sont qu’un à deux pour cent de la population qui en souffre véritablement, spécifie-t-elle.

Rien ne permet pour l’instant de guérir les acouphènes. «Une fois que le bruit est installé depuis environ six mois, le problème a tendance à devenir chronique», mentionne Mme Hébert.

«Une fois que c’est là, c’est déjà trop tard», ajoute-t-elle soulignant l’importance de faire de la prévention auprès des jeunes.

D’autant plus que des problèmes importants d’acouphènes peuvent créer de la détresse psychologique, des comportements dépressifs ou encore du stress chronique.

Acouphènes Québec prévoit d’ailleurs développer un programme de prévention et de sensibilisation aux problèmes auditifs destiné aux élèves des écoles primaires et secondaires du Québec.

Un spectacle bénéfice, mettant en vedette l’humoriste François Léveillé, sera présenté le samedi 14 mai au Centre Léonardo da Vinci dans l’est de Montréal pour financer ce projet.

Source: journalmetro.com

Voir aussi:

Les enfants de parents sourds peinent à trouver leur identité

TFO offre des contenus accessibles pour tous

Quand l'accessibilité tombe dans l'oreille d'une sourde


Vues : 103

Commenter

Vous devez être membre de Espace Francosourd pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Espace Francosourd

À propos

Francosourd a créé ce réseau Ning.
DERNIÈRES OFFRES D’EMPLOIS
SUR SOURDEF.NET

DERNIÈRES FORMATIONS
SUR SOURDEF.NET


Alphabet LSQ

PUBLICITÉ

© 2018   Créé par Francosourd.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation