MISSION ACCOMPLIE AU BÉNIN, AFRIQUE

Le CCA est fier de contribuer à la création d’une didacthèque au Centre des Sourds de Parakou, au Bénin. Il s’agit d’une école primaire dotée d’un programme intégration comptant 6 classes et plus de 160 enfants, dont 40 enfants sourds.  Rappelons que 80 enfants sont vulnérables. Un remerciement tout spécial à Véronique Métivier qui, durant son séjour au Bénin, a accepté d’aller livrer 21 kilos de matériel didactique et de jeux éducatifs à 450 kilomètres de Cotonou. Voici la petite histoire de cette école racontée par sa directrice, Mme N’Kewele Pesle.

 

 Le Centre des Sourds de Parakou (Bénin)

Petite histoire du centre qui fête ses trente bougies.

Le Centre dont j'ai la charge a été créé le 18 octobre 1993 et se nomme PEFISS "Centre des Sourds". PEFISS signifie: Programme D'Éducation, de Formation et d’Intégration Sociale des sourds. C'est une annexe de celui de Senade à Cotonou.

En effet, c'est une mission américaine qui a exploré l’Afrique de l'Ouest dans le cadre de l'évangélisation des Africains de cette région. Le nom du missionnaire est Andrew Foster. Mais il a constaté lors de sa mission qu’un grand nombre d'individus hommes femmes et enfants n'entendaient pas. Il est invité à faire un recensement de populations sourdes. Nous sommes en 1967, à Cotonou, la capitale du Bénin. Du recensement, il a créé des cours pour adultes et enfin pour les tout-petits. Il a construit une petite école d'une classe. Petitement, les activités ont pris corps et comme il maîtrisait l’ASL, la langue des signes américains, c'est ainsi que le centre des sourds est né à l'étoile rouge de Cotonou. Il l'a fait à Niamey au Niger et à Ouagadougou au Burkina Faso. Quand il est rentré définitivement aux É.-U., il a confié le centre de Cotonou à la mission évangélique Baptiste de Gbegamey.

En 1993, la mission a décidé de venir au nord du Bénin afin de faire bénéficier les enfants sourds du septentrion laissé pour compte, sans éducation ni instruction. C’est à Parakou que le centre est créé pour que les enfants sourds du nord puissent aller à l'école comme les autres enfants du pays.

De 1993 à 2002, la mission avait soutenu le centre par ses dons matériel et financier et les enfants sourds fréquentaient et se logeaient au centre gratuitement.

 Depuis 2003, les dons ne couvrent plus les dépenses du centre. C'est ainsi qu'ils les responsables de la mission ont mis sur pied un conseil d'administration pour séparer les centres des sourds du programme de la mission. Désormais les centres sont devenus autonomes dans leur gestion. Alors, il fallait réfléchir pour voir comment faire pour ces centres ne disparaissent pas. C'est ainsi qu'est née la participation des parents d'enfants sourds, c'est-à-dire le payement des frais d'écolage et d'internat.

 

Le Centre des sourds de PARAKOU couvre cinq départements, donc, nous recevons les enfants sourds des cinq départements du Bénin à savoir: Borgoy, Atacira, Donga, Colline et Alibori. Vu que les parents n'arrivaient pas à payer les différents frais pour faire fonctionner le centre, nous avons alors pensé à l'intégration des enfants entendant afin que ceux-ci, en payant les frais d'écolage, puissent aider le centre et éviter ainsi sa fermeture. Donc depuis 2014, le PEFISS Centre des Sourds de Parakou est devenu une école intégratrice qui accueille les enfants sourds, malentendants et les enfants entendant.

« Avec des communications, nous sommes arrivés à convaincre les parents d'enfants entendants que la surdité n'est pas contagieuse, qu’en côtoyant un sourd, on ne devient pas sourd, car au départ c'était difficile, les parents des non-sourds étaient retissant. »

 

Nous avons désormais deux langues: la langue des signes et le français parlé et écrit.

Le centre ne vit que sur des dons de bonne volonté, de l’aide de certains partenaires qui nous ont construit des infrastructures gratuitement. Le domaine a été offert par la mairie de Parakou. Cependant, les fonds collectés, dont les frais assumés par les parents ne couvrent pas les besoins du centre. Certains sont des enfants sourds orphelins ou abandonnés.

Le centre ne reçoit pas la subvention de l'État béninois puisque nous sommes une corporation sans but lucratif privée. Mais nous œuvrons pour l'éducation et l'épanouissement des enfants béninois laissés pour compte.

Nous sommes reconnus par le ministère des Enseignements maternel et primaire par l'arrêté 244 du 1/10/2009, ce qui nous permet d’avoir des enseignants qualifiés et généreux. Voilà, aujourd’hui, Les sourds et où malentendants sont au nombre de 42 enfants. La maternelle compte15 petits et le centre accueil 123 enfants entendants. De ce nombre, au moins 80 enfants sont nécessiteux et vulnérables.

 

Nous tenons à remercier le Centre de Communication Adaptée (CCA), un organisme canadien, pour sa contribution menant à la création de notre didacthèque. Par un apport financier et une pleine valise chargée de matériel didactique et de jeux éducatifs, le CCA aide notre petite équipe enseignante dans leur généreuse mission éducative, et ce au grand plaisir des enfants.

Merci,

Brigitte N’KEWELE DESLE, Directrice du Centre Des Sourds De Parakou.

Centre des Sourds de Parakou, Bénin.

Vidéo:  https://www.francosourd.com/video/ecole-des-enfants-sourde-de-parak...

Vues : 55

Commenter

Vous devez être membre de Francosourd pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Francosourd

À propos

Francosourd a créé ce réseau Ning.

CLIPS

DERNIÈRES OFFRES D’EMPLOIS
SUR SOURDEF.NET


ICI Radio- Canada - Les nouvelles en LSQ

DERNIERS STAGES OU FORMATIONS SUR SOURDEF.NET


Alphabet LSQ

© 2024   Créé par Francosourd.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation